BCE : Mario Draghi se garde la possibilité de prolonger le QE en Septembre, l’Euro faiblit

Peu de volatilité sur EUR/USD malgré la conférence de presse de Mario Draghi. Nus avons eu une petite hausse dans le sillage du communiqué légèrement plus hawkish que celui de Janvier mais Mario Draghi a de nouveau fait son possible pour sonner Dovish.

Le communiqué a supprimé la référence à une éventuelle hausse du QE si nécessaire. Toutefois, la possibilité d’une prolongation du QE est elle restée écrite noir sur blanc.

Cela signifie que Mario Draghi garde toutes les cartes en main. Il est toujours possible que le QE soit prolongé au rythme de 30 Mds par mois ou un peu moins. La réaction haussière sur l’Euro a donc été rapidement effacée à mesure des questions des journalistes.

Notons que les nouvelles perspectives économiques étaient également plutôt hawkish puisque la prévision d’inflation pour l’année prochaine a été révisée en baisse à 1.4 % contre 1.5 % précédemment.

Mario Draghi a aussi forcé son jeu en répétant plusieurs fois que les taux seront remontés « bien après » la fin du QE et qu’il y aura des réinvestissements afin de maintenir la taille du QE au maximum.

Concernant l’Italie et la victoire des Eurosceptiques, Draghi a simplement déclaré « L’Euro est irréversible ». Pas vraiment démocratique comme réponse…

Sur le front de la guerre commerciale que Donald Trump est en train de mener, le président de la BCE a déclaré : « Si vos alliés vous imposent des barrières tarifaires, il faut se demander qui est son ennemi ».

Il a aussi lancé une petite pique au président US en déclarant que si le Dollar a jusqu’à présent eu tendance à s’apprécier lors des épisodes de tensions commerciales, cela ne semble plus être le cas aujourd’hui. Une déclaration à mettre en perspective avec le fait que le président US a déclaré qu’un Dollar fort serait la preuve de la réussite de son quinquennat…

EUR/USD recule finalement face à cette conférence de presse qui laisse un arrière goût Dovish tant les marchés s’attendaient à plus d’entrain vis-à-vis de la fin du QE. La configuration graphique est aussi propice à la baisse vu le range de consolidation.

  • Graphique EUR/USD H4

Article Source

Добавить комментарий

Яндекс.Метрика