Un tribunal brésilien gèle une transaction entre Petrobras et Total

Coup de frein aux ambitions de Total au Brésil. Un tribunal loacal a provisoirement gelé lundi la vente par Petroleo Brasileiro (Petrobras) au géant français d’une participation de 50% dans l’opérateur de centrales électriques TermoBahia à la suite d’une plainte. Petrobras précise qu’il n’a pas été informé de la décision du tribunal fédéral de l’Etat de Sergipe. Ce dernier avait déjà par le passé interrompu toute une série de cessions et de partenariats entrepris par Petrobras pour réduire sa dette et optimiser ses investissements. L’action préférentielle de Petrobras, la plus traitée, a perdu 1,9% à 13,34 reals lundi.

Alliance stratégique pour Total au Brésil

Cette cession était inscrite dans un accord de 2,2 milliards de dollars signé en décembre et qui consacrait une alliance stratégique entre Total et Petrobras. Celui-ci portait aussi bien sur la prospection (l’amont) que l’aval (la production) et couvre les opérations, la recherche et la technologie. Il intervenait alors que le géant brésilien, confronté à un endettement massif lié aux conséquences d’un vaste scandale de corruption politico-financier et à la chute des cours du pétrole, a annoncé récemment la réduction de 25% de ses investissements sur la période 2017-2021.

Total et Petrobras participent déjà ensemble à 15 consortiums internationaux dans l’exploration et production, dont 9 au Brésil. Le groupe français est présent au Brésil depuis plus de 40 ans où il emploie plus de 2.500 personnes, dans cinq filiales.

(Avec Reuters)

Article Source

Добавить комментарий

Яндекс.Метрика