Fiat-Chrysler : vers une scission d’Alfa Romeo-Maserati ?

Les rumeurs se multiplient autour du groupe automobile italo-américain… Après celle annonçant le rachat de Jeep par le chinois Great Wall Motors divulgué par Automotive News, c’est Bloomberg cette fois qui évoque un projet de scission d’un pôle haut de gamme autour des marques Alfa Romeo et Maserati.

L’agence de presse valorise cette branche autour de 7 milliards d’euros. Si Maserati est plutôt florissante, Alfa Romeo est encore une marque en convalescence, qui reconstruit son positionnement dans le premium mais qui nécessite encore de lourds investissements.

En attendant, FCA veut accélérer la cession de Magneti-Marelli, après l’échec des négociations avec Samsung il y a un an. Le groupe aimerait faire aboutir les discussions avant la fin de l’année. Il espère tirer 5 milliards d’euros de cette opération.

Le nettoyage de Sergio Marchionne

John Elkann, l’héritier de l’empire familial, a déjà indiqué vouloir se séparer de la branche automobile fondée par son arrière grand-père, Giovanni Agnelli. Il souhaite diversifier le portefeuille d’Exor, le holding familial, sur des activités moins cycliques et moins risquées que l’automobile. Sergio Marchionne, lui, s’est employé à nettoyer le groupe pour embellir la mariée. Depuis son arrivée à la tête de FCA en 2004, le groupe a ainsi opéré plusieurs opérations de recentrage des activités. En 2013, il avait regroupé toutes les activités poids lourds (Iveco) et autres machines industrielles dans CNH Industrial qu’il a mis en Bourse. En 2015, il a également sorti Ferrari de l’orbite du groupe pour l’introduire en Bourse.

Mais Exor est jusqu’ici resté un actionnaire de référence pour chacune de ses entités. Il détient encore 30% de CNH Industrial et 32% de Ferrari.

FCA détient encore un portefeuille de marques automobiles plus ou moins mondiales, parmi lesquelles Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge.

Article Source

Добавить комментарий

Яндекс.Метрика